La personne de confiance

La personne de confiance

La loi du 4 mars 2002 prévoit que toute personne majeure (sauf si elle est sous tutelle) peut désigner lors de son hospitalisation une personne de confiance. La personne de confiance est une personne que le patient peut choisir parmi son entourage, pour lui apporter aide et soutien pendant son séjour hospitalier.

Ses missions

  • Si le patient le souhaite, la personne de confiance l’aidera dans ses démarches administratives et l’accompagnera pendant les entretiens médicaux.
  • Sauf opposition de la part du patient, elle pourra recevoir les informations nécessaires pour lui apporter son soutien, en cas de diagnostic ou de pronostic grave.
  • Si pendant son séjour, le patient est hors d’état d’exprimer sa volonté :
    • sauf cas d’urgence, avant toute intervention ou investigation, la personne de confiance sera consultée par l’équipe médicale, qui pourra ainsi connaître la façon de voir les choses du patient ;
    • en cas de décisions à prendre sur une limitation ou un arrêt de traitement en fin de vie, son avis prévaudra sur tout autre avis non médical, sauf si le patient a rédigé des directives anticipées en ce domaine. Il est par conséquent nécessaire qu’elle ait connaissance de la volonté du patient en la matière ;
    • aucune recherche biomédicale ne sera effectuée sans son autorisation.

Votre avis est important pour l’AP-HP
Nous souhaiterions recueillir votre avis sur les sites internet de l’AP-HP.

Cette enquête ne prendra que 3 minutes.